Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un peu d'histoire locale, blog personnel, indépendant des communes et collectivités citées

autour-de-vic-sur-seille.over-blog.com

09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille

Un cadavre dans un tonneau                                                                                                  ( paru dans le journal "Le Radical" le 09 Novembre

Depuis 3 semaines, madame Lebon, femme d'un négociant en vin de Vic sur Seille avait disparu sans laisser de traces. Lebon maltraitait sa femme. Afin de donner satisfaction à l'opinion publique, la police était intervenue mais Lebon déclara qu'il ne savait pas ce que sa femme était devenue. La maison avait été visitée de fond en comble mais inutilement. 

Or, voici qu'un habitant de Marsal reçoit un tonneau de la maison Lebon. Intrigué il ouvre le tonneau et trouva le corps de madame Lebon baigné dans l'alcool. 

La gendarmerie prévenue, allait arrêter le meurtrier, qui eut le temps de se brûler la cervelle. 

On vient d'arrêter quatre ouvriers et deux parents de la femme qui auraient participé au crime.

Les époux Lebon laissent quatre enfants. 

                          ( paru dans le journal "Le Radical" le 15 Novembre

Le parquet de Metz a mis en état d'arrestation la mère du marchand de vin Lebon et le voiturier de ce dernier, un sieur Benoit.  Le tonneau d'alcool contenant le cadavre de la dame Lebon a été ramené hier à Vic. Il a fallu trois hommes pour le décharger et l'on est étonné que Benoit prétende avoir pu seul avec l'aide de Lebon, le mettre sur la voiture. 

Le cadavre a été retiré de l'alcool en présence de MM. Winter, procureur impérial et Frendenthal, juge d'instruction. La victime était entièrement vêtue, la chevelure flottante. Un  mouchoir ensanglanté a été retrouvé dans la poche de la robe. La boîte du crâne a été enfoncée avec un instrument pointu et tranchant; les deux mains couvertes de blessures; entre deux doigts était restée une mèche de cheveux appartenant à l'assassin.

Le tonneau jaugeait deux cent quarante huit litres, il avait été expédié comme contenant du vin; le congé est écrit tout entier de la main de Lebon. 

La mère de Lebon, Benoit le voiturier et trois ouvriers de Lebon ont été dirigés vers la prison de Metz. 

Un autre article est encore paru le 16 décembre 1890, reprenant les faits déjà décrits 

 

Sources : BNF     https://gallica.bnf.fr/

09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
09 Novembre 1890 : Un crime à Vic sur Seille
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article